Cahiers GUTenberg https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers <p>Les <em>Cahiers</em> GUTenberg sont une des publications officielles de l’association GUTenberg.</p> <p>Ils publient majoritairement des articles en français traitant de toute la chaîne d’édition électronique, tant dans ses aspects techniques, normatifs, esthétiques que culturels.</p> fr-FR Cahiers GUTenberg 1140-9304 Éditorial https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/30 <p>Dans cet éditorial, Jean-Michel Hufflen revient sur la réanimation, après 8 an d’absence, de la production des <em>Cahiers</em> GUTenberg. Il annonce aussi le contenu de ce nouveau numéro.&nbsp;</p> Jean-Michel Hufflen (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 3 4 Donald Knuth : des mathématiques à la typographie https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/31 <p>Cet article retrace les principales étapes de la vie de Donald Ervin Knuth, puis ses apports à l’informatique et à la typographie, principalement à travers sa série d’ouvrages <em>The Art of Computer Programming</em> et le duo TeX/Metafont. Sa lecture ne requiert pas de connaissances techniques particulières.&nbsp;</p> Sandrine Chenevez Myriam Hamla Stéphanie Louison (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 5 33 Imprimer ou ne pas imprimer https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/32 <p>Ce texte est la traduction de <em>To Print or not to Print</em>, paru dans TUGboat, volume 41 (2020), n°3. La traduction — initialement parue en janvier 2021 dans la revue <em>Graphê</em> (n°85, p. 13-15) — a été réalisée par Patrick Bideault et paraît avec l’aimable autorisation de Barbara Beeton, rédactrice en chef de <em>TUGboat</em>. Depuis la parution de ce texte dans le présent numéro des <em>Cahiers</em>, celui-ci a été traduit en allemand par Bernd Raichle et Patrick Bideault. Dante, le groupe germanophone, l'a publié dans sa revue, la <em>TeXnische Komödie</em> (numéro 2/2022, p. 64-68), sous le titre <em>Druck oder Nichtdruck</em>.</p> Peter Flynn Patrick Bideault (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 35 40 LaTeX au collège ? Une avancée ! https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/33 <p>Nous présentons des commandes qui facilitent la réaction de théorèmes dans le cader de l’enseignement des mathématiques au collège. Toutes ces commandes ont été réunies dans le package ProfCollège, disponible sur le CTAN.&nbsp;</p> Christophe Poulain (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 41 54 LuaLaTeX et MetaPost avec luamplib, une introduction https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/34 <p>Cet article est une introduction à l’utilisation de la bibliothèque mplib de LuaTeX qui contient le programme MetaPost. Cette utilisation est rendue possible avec le format LaTeX grâce à l’extension luamplib dont les principales fonctionnalités sont présentées. Cette extension devient mature pour une utilisation intensive, et c’est ce que nous montrons au travers d’un certain nombre d’exemples.&nbsp;</p> Maxime Chupin (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 55 79 Histoire des altérations musicales https://publications.gutenberg-asso.fr/cahiers/article/view/35 <p>Les signes utilisés dans une partition musicale pour modifier légèrement la hauteur d’une note sont bien connus : le dièse pour l’élever, le bémol pour l’abaisser et le bécarre pour la rétablir à sa hauteur normale. Nous donnons d’abord l’étymologie de ces noms, puis montrons que les conventions d’autrefois sont très différentes de celles de nos jours, surtout si l’on considère les altérations <em>doubles</em>. En outre, les altérations suscitent des problèmes typographiques intéressants car plusieurs conventions existent avec des significations précises : altérations à gauche des notes (avec ou sans parenthèses) ou placées au dessus. Les altérations utilisées dans les musiques classiques et populaires ont été incorporées dans Unicode, ainsi que quelques signes employés pour les micro-intervalles, p. ex. les quarts de ton. Les choix opérés par Unicode nous semblent discutables. Pour clarifier la situation, nous montrons quelles sont les altérations principalement utilisées dans les musiques orientale et contemporaines.&nbsp;</p> Jean-Michel Hufflen (c) Tous droits réservés Cahiers GUTenberg 2021 2022-06-20 2022-06-20 2021 58 81 105